Association de sauvegarde du patrimoine Aiglon

Compte rendu de la réunion du conseil d’administration du 17 novembre 2018

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

DU 17 NOVEMBRE 2018

Présents : Claude Bigot, Claudine Mainvoille, Jean-Luc Paulhe, Lucie Cuvillier, Ginette Lafosse, Philippe Marcelli, Laurent Renard.

Absents : Serge Bonhomme, Michel Cuvillier, Pierre-Philippe Leroi, Sophie Marcelli, Lucien Procope, Didier Vrac.

Invité : Assiste également en qualité d’invité Jérémie Benoit.

Le Président ouvre la séance à 10h. Il remercie Jérémie Benoit de sa présence et lui présente les membres du conseil d’administration présents.

1-Eglise Saint-Jean

En préambule, et pour le bénéfice de Jérémie Benoit, Jean-Luc Paulhe résume les événements des 3 dernières années et entre autres : décision de la municipalité de L’Aigle de fermer au culte l’église Saint-Jean devenue dangereuse et de lancer une opération « mise hors d’eau » ; réalisation d’un diagnostic en 2015 ; au printemps 2017, réalisation d’une première tranche de couverture (la partie romane, soit 1/3 de la toiture) pour un coût de 155.000€ HT ; en 2018 ouverture d’un budget de 250.000€ pour le reste de la couverture, travaux à réaliser au printemps 2019. D’autres travaux de gros œuvre seront encore nécessaires à l’avenir, dont certains devront être réalisés avant la réinstallation des éléments intérieurs (une fois restaurés), notamment la protection des murs face à l’eau pluviale.

Il est rappelé que les travaux de gros œuvre restent intégralement à la charge du propriétaire (la commune), mais que Les Amis de L’Aigle se sont engagés à financer, par voie de collecte de dons, les travaux de restauration des éléments intérieurs de l’église (tableaux et retables ; mais pas la voûte) ; à ce titre, notre association a signé deux conventions tripartites successives avec la Fondation du Patrimoine et la municipalité de L’Aigle. Les Amis de L’Aigle ont d’ores et déjà collectés 6.000€ dans ce cadre.

Jean-Luc évoque également la situation de l’église classée Saint-Martin et l’existence de l’association ADSM, qui a elle aussi signé une convention tripartite avec la FP et la ville de L’Aigle, et a commencé à collecter des dons ; la municipalité va faire réaliser un diagnostic en 2 tranches, pour un budget global de 250.000€ HT.

Enfin Jean-Luc signale le projet de transformation de l’église Saint-Barthélemy (fermée depuis 50 ans) en « lieu de culture » (salle d’exposition, de réunion,…), sous réserve de pouvoir équilibrer le budget de fonctionnement. Quant au coût de restauration initial, une première estimation le chiffre à 1M€.

Convention Fondation du Patrimoine (FP) et Bon de souscription

Suite à la réunion de travail du bureau en date du 15 octobre 2018, Jean-Luc Paulhe a établi un projet de plaquette à l’attention des donateurs potentiels dans le cadre de la 2éme convention récemment signée ; après discussion, les administrateurs approuvent ce projet ; la FP complétera ce document ; après validation finale par les 3 parties signataires de la convention, la plaquette sera éditée par la municipalité, idéalement avant la fin d’année pour permettre de redémarrer la collecte de dons dès l’année fiscale 2018, avec entre autres diffusion des dépliants lors des vente Perce-Neige, du téléthon et autres occasions.

Il conviendra de réaliser ensuite une plaquette « informatique » ciblant les donateurs potentiels excentrés, via le site de la FP.

Une copie de la Convention signée sera communiquée à chacun des administrateurs.

Il convient d’analyser la question de la déductibilité fiscale dans le cas de fonds reçus directement par notre association et non via la FP.

Travaux

L’appel d’offres pour la réalisation de la deuxième tranche de la couverture a été lancé.

Restauration tableaux

Les tableaux ne pourront être remis en place qu’après que la voûte ait été restaurée ; une option raisonnable consisterait à démonter les parties peintes de la voûte et les stocker dans un espace lapidaire ; le coût de la restauration de la voûte en bois serait alors limité à 18.000€ qu’il serait souhaitable d’intégrer à la deuxième tranche qui sera réalisée au printemps 2019.

Dans l’attente de la réalisation des travaux de gros œuvre de St Jean, les retables et tableaux de St Jean, une fois restaurés, seront installés dans l’église St Martin.

Projets d’action pour l’église St Jean

Différentes idées d’actions sont évoquées : concert ALLEGRO en juin 2019 ; vide-grenier ; grande brocante de St Jean ; série de conférences (par exemple, avec la restauratrice de tableaux) ; choucroute-partie sur le modèle de St Martin d’Armentières-sur-Avre.

Laurent contactera le père Prestavoine et Christine Grüneissen, chef de chœur, pour préciser la date du concert ALLEGRO du printemps 2019.

– Mécénat

Deux types de mécénat sont envisageables : d’une part, une collecte « grand public ; d’autre part, une approche ciblée de grands mécènes potentiels (Leclerc, Cassou, Rotary club, Lions club,…).

Des mécènes institutionnels pourraient être approchés, tels que : le Conseil Départemental ; la Sauvegarde de l’Art Français ; le Club des Mécènes de L’Orne.

L’adoption par un mécène, voire par un ensemble d’adoptants, de chacune des œuvres est à envisager ; l’implication de la presse locale et de la municipalité est souhaitable, mais « Les Amis de L’Aigle » doit conserver la maîtrise des actions de mécénat.

Jean-Luc fera mettre en place devant l’église St Jean un panneau plastifié présentant l’avancement des restaurations.

2- Articles pour le Bulletin 2010

Lucie Cuvillier rappelle la philosophie de ce Bulletin : Il s’agit avant tout de tenir les quelques 250 adhérents informés des actions entreprises par l’association au cours de l’année écoulée, et non d’un document à l’intention du public non adhérent ; le Bulletin n’est pas diffusé dans un but commercial. Depuis deux ans, les revenus tirés de l’insertion d’encarts publicitaires ont permis de passer d’une édition tous les deux ans à une édition chaque année. Chaque numéro comprend 70 à 80 pages. Jean-Luc souligne la qualité des Bulletins, qui font référence localement et sont appréciés par exemple par la municipalité de L’Aigle ou par l’université de Caen. Lucie présente alors la première version du sommaire ; une discussion s’ensuit ; en l’état, le projet parait comporter un nombre trop important de pages ; peut-être conviendra-t-il de décaler à l’année suivante un ou deux articles (soit « Les faïences de Basse-Normandie » ; soit « Benjamin BOHIN » ; soit « Les usages dans le domaine des appellations nobiliaires ».

Il est décidé de tenir une réunion de travail dédiée au Bulletin 2019 le jeudi 20 décembre à 14h30 à La Pommeraie.

3-Présentation des Comptes

Lucie remet aux participants l’état des comptes 2018 tels qu’arrêtés au 16 novembre ; cet état fait apparaitre un surplus de 744€, qui se compare favorablement au surplus budgété de 205€. Ceci résulte à la fois de recettes supérieures (notamment +157€ de cotisations, + 117 € de ventes de Bulletins et 70€ de don) et de dépenses légèrement moindres. Il est rappelé que l’association dispose de plus de 6.000€ de réserve (ce qui correspond à plus d’une année et demie de budget de fonctionnement). Lucie commente en détail ces chiffres, en particulier les postes « cotisations », « frais d’envoi des bulletins » (nécessité de solliciter les adhérents pour une diffusion directe et non par la poste), et « frais exceptionnels » ; il s’ensuit un échange entre les participants. Le président remercie Lucie pour ces chiffres et cette analyse établie si tôt.

Lucie remet également le prévisionnel proposé pour l’exercice 2019, qui fait ressortir un surplus de 340€ avant les « frais attribués aux actions pour Saint-Jean ». Au cours de la discussion qui s’ensuit, les orientations suivantes sont données, pour réflexion : maintenir au même niveau le tarif des cotisations en 2019 ; réduire le montant des réserves (l’association n’ayant pas pour vocation d’accumuler des réserves) pour permettre d’engager des actions de mécénat et/ou de réduire la participation financière des amis aux sorties en 2019 ; et prévoir 1.500€ de dépense au titre des actions de mécénat.

4-Le site informatique

Philippe Marcelli demande d’inscrire au budget 2019 le coût d’acquisition d’une application facilitant la mise en place des articles sur le site. Claudine lui propose d’organiser un contact avec l’informaticienne qui intervient à l’UIA en la matière.

Philippe indique avoir inséré récemment sur le site de l’association des articles sur « La Varende » ; « Le pays d’ouche » ; « Jean-Baptiste BIOT » ; et « Les météorites de L’aigle ». Lucie suggère de les insérer dans les prochains Bulletins. Philippe propose une opération « recherche de météorite » sur la commune de Gauville. Il signale travailler actuellement sur une « histoire des vitraux et des 4 artistes verriers étant intervenus à Saint-Martin ; il lui est recommandé de contacter Servane Desmoulins-Hémery, conservatrice des objets d’art et responsable du musée d’art religieux de Sées.

5-Divers

-Le président rappelle que l’association existe depuis plus de 40 ans et que sa vocation originelle, au-delà du projet St Jean, vise toute problématique architecturale en centre-ville de L’Aigle ; dans ce cadre, Claudine Mainvoille et Ginette Lafosse se portent volontaires pour assurer la veille active de toutes les demandes de permis soumises à la municipalité de L’Aigle.

-La date de l’Assemblée Générale (AG) est fixée au vendredi 15 mars 2019 à 20h30. Le sculpteur Jean Garleita, intervenant actuellement sur la cathédrale de Rouen, donnera une conférence au cours de l’AG. Jean-Luc préparera la lettre d’invitation des officiels à l’AG, ainsi que la liste des personnes à inviter.

Il est décidé d’envoyer un courrier à la mairie au sujet des fonds disponibles auprès de la Région Normandie et de la FP au titre du « patrimoine rural local non protégé ».

L’ordre du jour étant épuisé, le président clos la réunion à 13h15.