Association de sauvegarde du patrimoine Aiglon

Sortie du 26 juin 2011

Château de Fervaques

sortie du 26 juin 2011   009

Le Domaine de Fervaques dit aussi château le Kinnor est une demeure historique des XIVème et XVIème siècles, classée « Monument historique » depuis 1995, et élue « Joyau de la Construction fin XVIème siècle ». Commandé par le maréchal Guillaume IV de Hautemer, le château est l’oeuvre de l’architecte normand François Gabriel. En 1590, le maréchal y reçut la visite du roi Henri IV, venu négocier les conditions de sa coopération dans la reconquête de l’unité entre Français Catholiques et Français Protestants, qui aboutira huit années plus tard à l’Edit de Nantes. Au XIXème siècle, il devint la demeure de Delphine de Custine, amie du grand écrivain romantique François-René de Chateaubriand qui y séjourna souvent, et y écrivit une partie de son roman Les Martyrs, et des Mémoires d’outre-tombe. Le parc du château comprend des arbres remarquables, dont le plus vieux platane d’Orient de France et le hêtre pourpre dit « de Chateaubriand ».Copie de sortie du 26 juin 2011   008

Depuis 1982, le château est la propriété de l’Association LE KINNOR, qui œuvre pour l’Insertion et l’Intégration de personnes en situation de handicap ou non, à travers l’usage des techniques musicales, artistiques, et éducatives, dans le but de favoriser leur épanouissement humain, physique et spirituel.sortie du 26 juin 2011   006

Platane d’Orient du château Le Kinnor, arbre remarquable âgé de plus de 500 ans, il serait le plus vieux platane de France (25 m de hauteur, 13,80 m de circonférence à 1,50 m du sol, 36 m d’envergure)sortie du 26 juin 2011   005

Château de Boutemont

sortie du 26 juin 2011   001

Situé dans la vallée de la Touques sur la commune d’Ouilly le Vicomte, à 5 kilomètres au nord de Lisieux, le Château de Boutemont, qui date des XII, XV, XVI et XVIIIème siècles est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques et son jardin s’est vu décerner le label « Jardins remarquables ».sortie du 26 juin 2011   003

Il se compose de quatre tours d’angles, d’une poterne Henri IV, d’un pont levis et est entouré de douves sèches, le tout dans un appareil de bois, de pierres et de tuiles. Nous vous invitons à la visite du parc construit vers 1930 par Achille Duchêne et complété par la création de nouveaux jardins, de la chapelle, des douves, de la serre, de l’orangerie et dés le printemps 2011 du temple de Salomon et du jardin des papillons.sortie du 26 juin 2011   010

Boutemont était un fief important qui relevait de la baronnie de Fauguernon. La motte de terre érigée entre le Xème et le XIIème est toujours bien visible. Cette motte féodale, placée à la base du coteau, était une place forte qui commandait la vallée de la Touques et assurait le contrôle de la route de Lisieux à Pont-l’Evêque. Ce poste d’observation et de contrôle de la vallée utilisé comme fort militaire jusqu’au XIVème siècle ne se prêtait pas à l’habitat et obligeait le seigneur à posséder sa demeure à proximité, ce qui a engendré au cours des siècles suivants la construction d’une demeure médiévale, du château fortifié de Boutemont puis de l’aménagement d’un parc.sortie du 26 juin 2011   011

C’est en 1525 que Philippe Paisant (écuyer anobli en 1522 et bâtisseur du château sous sa forme actuelle), devient le nouveau propriétaire et entreprend une reconstruction seigneuriale à l’allure défensive, dans un style moyenâgeux bien loin de l’influence de l’architecture Renaissance. Grâce à des moyens considérables, ce seigneur et ses successeurs entreprendront au cours des années suivantes d’importants travaux : le creusement des douves, l’élévation de la poterne d’entrée et de 4 jolies tourelles angulaires rejointes par des murailles, ainsi que le beau logis en pierre de taille qui s’avance vers les douves. Dés la fin du XVIIème siècle, les Le Bas originaires de la région d’Orbec et possesseurs d’importantes charges judiciaires et administratives au parlement de Rouen sont les nouveaux propriétaires. Jean-Baptiste Le Bas entreprend alors de transformer l’ancienne forteresse en un château plus agréable et confortable. Les murailles abattues ouvrent alors une vue sur la vallée de la Touques et permet enfin au soleil de pénétrer la cour d’honneur.

Château de Saint-Germain-de-Livet

sortie du 26 juin 2011   004

Véritable joyau du Pays d’Auge situé à proximité de Lisieux, le Château de Saint-Germain-de-Livet, classé Monument Historique, est remarquable par son architecture.sortie du 26 juin 2011   002

Entouré de douves, il réunit un manoir à pan de bois de la fin du XVème siècle et une construction en pierre et brique vernissée du Pré d’Auge, de la fin du XVIème siècle. La salle des offices constitue une étape incontournable dans la découverte du Château, car elle conserve de superbes fresques de la fin du XVIème siècle.

Ce Château-musée labellisé Musée de France, présente l’ameublement et les collections de la famille qui a fait don du domaine à la ville de Lisieux en 1958. Conjuguant mobilier et œuvres d’art, l’intérieur témoigne du raffinement et de l’art de vivre au XIXème siècle et propose de découvrir le parcours artistique et personnel du peintre Léon Riesener, petit-fils de l’ébéniste Jean-Henri Riesener et cousin d’Eugène Delacroix.